Recrutement

Recrutement : les tendances 2021

le 11/02/2021 Temps de lecture 5 minutes Mélanie Prévost

L’année 2020 a été bien mouvementée et l’année 2021 commence dans un environnement incertain qui déstabilise notre quotidien. Heureusement, il existe des solutions pour s’adapter, notamment dans le monde des ressources humaines ! Où en est l’emploi en ce début d’année ? Quelles sont les tendances 2021 à suivre pour rester efficace malgré la crise sanitaire de la covid-19 ?

Recruter en 2021

L’économie mondiale semble peu à peu se redresser grâce à différents plans de relance mais la situation reste complexe dans le domaine de l’emploi. ManpowerGroup a publié fin décembre son Baromètre trimestriel des intentions d’embauche qui révèle que 8% des entreprises interrogées prévoient de renforcer leurs effectifs, 10% de les réduire et 79% de ne pas les faire évoluer.

Les recrutements sont surtout prévus dans les grandes entreprises (minimum 250 salariés), mais les moyennes entreprises (entre 50 et 249 salariés) et les TPE (moins de 10 salariés) sont touchées par une réduction de leur masse salariale. Celle des petites entreprises (entre 10 et 49 salariés) reste stable.

Une autre étude, réalisée par le cabinet Michael Page, met en évidence une très légère reprise de l’emploi intérimaire, lourdement touché depuis le début de la crise. Le marché de l’emploi semble aussi moins favorable aux candidats qualifiés et aux cadres qui se voient offrir moins d’opportunités.

Pour résumer la situation, le cabinet précise “Pour les entreprises, les enjeux ont encore évolué : l’heure est moins à l’acquisition de nouveaux talents qu’à la rétention et au développement des talents recrutés avant crise. “

Les tendances RH de 2021

Pour les entreprises et les services des ressources humaines, l’heure est, comme depuis le début de la crise, à l’adaptation. Voici un point sur les grandes tendances RH de 2021 !

Digitaliser ses recrutements

Des outils digitaux rendent aujourd’hui possible un processus de recrutement 100% à distance. Très utiles pour s’adapter aux nouvelles règles sanitaires, ils permettent aussi de recruter de façon plus efficace : gain de temps pour l’entreprise et le candidat, outils de suivis, accessibilité des rendez-vous, etc.

D’après l’entreprise Cisco, 60% des recruteurs utilisent déjà la vidéo pour les entretiens. Ces derniers peuvent être réalisés en live via des visio-conférences, ou en différé. Attention toutefois, l’entretien différé peut être déroutant car il n’y a pas de face à face entre le recruteur et le candidat : le candidat répond en vidéo à une série de questions que le recruteur peut consulter quand il le souhaite.

Se tourner vers les nouvelles technologies

L’intelligence artificielle, les algorithmes, les neurosciences… Vous en entendez parler mais vous n’osez pas vous lancer ? Si vous n’avez pas en interne les ressources humaines nécessaires pour se pencher sur ces nouvelles technologies, vous pouvez tout à fait faire appel à des professionnels extérieurs. Ces outils permettent de gagner en efficacité, de définir des profils plus poussés pour un poste, d’analyser les candidatures, etc.

S’intéresser aux soft skills et aux mad skills

Les soft skills sont les compétences personnelles d’un candidat et les mad skills les traits de caractère. Ils viennent compléter les hard skills qui sont liés aux compétences professionnelles.

La situation sanitaire a entraîné une hausse importante du télétravail et une nécessité pour les entreprises et les collaborateurs de s’adapter et d’innover. En 2021, comme en 2020, il est important de s’intéresser à des soft skills comme la capacité d’adaptation, à se projeter, à prendre des initiatives, l’autonomie, la persévérance, l’esprit d’équipe, etc.

D’après Cadremploi, 6 managers sur 10 sont prêts à recruter leurs collaborateurs principalement sur leurs soft skills.

Adapter son onboarding

Il n’est parfois plus possible d’intégrer ses collaborateurs in situ comme on le faisait auparavant. Il faut donc adapter son onboarding. Différentes tendances existent mais la gamification (l’utilisation des mécanismes du jeu) rencontre un grand succès. Pour les ressources humaines il peut s’agir de parcours d’intégration ludiques, de jeux pour rencontrer les collègues, des tests amusants pour s’intégrer…

Et en attendant que les recrutements reprennent, il est temps de travailler des dossiers de fonds comme sa marque employeur et le chouchoutage de ses collaborateurs déjà en place (la situation le nécessite plus que jamais !). Zoom sur deux tendances marketing et bien-être !

Prendre du temps pour travailler sa marque employeur

L’importance de la marque employeur et de la RSE n’est plus à prouver ! 95% des candidats se renseignent sur la culture et les valeurs de l’entreprise avant de la rejoindre ou de postuler à une de ses offres d’emploi. Il est aujourd’hui plus difficile de se faire connaître à travers des évènements présentiels, il est donc temps de se pencher sur les différents axes de communication digitale ! A vous de jouer !

Chouchouter ses collaborateurs déjà en place dans l’entreprise

Pour éviter les turn over et booster la productivité de son entreprise, il est essentiel que les collaborateurs se sentent heureux au travail. La situation actuelle peut déstabiliser, il ne faut donc pas oublier le bien-être des personnes déjà dans l’entreprise. Voici quelques idées : des primes covid, des propositions de formation, des rendez-vous individuels pour connaître l’état d’esprit du collaborateur ou l’organisation de moments avec l’ensemble de l’équipe pour ne pas rompre les liens.

 

Avec ces nouvelles tendances, il y a de quoi largement s’inspirer pour une année 2021 sous le signe de l’innovation et de l’humain !

Derniers articles