Recrutement

Les Mad Skills vous connaissez ?

le 18/02/2020 Temps de lecture 4 minutes Mélanie Prévost

Non il ne s’agit pas du nom du dernier jeu vidéo à la mode ni d’un blockbuster américain à l’affiche au cinéma cette semaine ! Les mad skills (ou en français “compétences folles”) sont en fait des indicateurs très précieux lors d’un recrutement. Apparus il y a quelques années dans la Silicon Valley, ils ont aussi aujourd'hui la cote en France ! Que sont les mad skills ? Comment les reconnaître sur un CV ? Comment les interpréter ?

Les Mad Skills : définition

Les mads skills, ou ”compétences folles” en français, sont des aptitudes, parfois hors du commun, que l’on peut avoir acquises dans notre vie (via une activité sportive, un hobby, un parcours professionnel atypique, etc). Les mad skills permettraient aux recruteurs de mettre au jour des compétences autres que celles issues du parcours professionnel du candidat. On pourrait, grâce à eux, percevoir des traits de caractères très précis du candidat et comprendre qui il est vraiment. Les recruteurs auraient ainsi moins de risque de passer à côté de nouveaux talents ! A l’ère du “recruter autrement”, les entreprises sont beaucoup moins frileuses à l’idée de recruter des profils atypiques.

 

Prenons l’exemple d’un candidat qui aurait un parcours totalement atypique comprenant de nombreuses reconversions professionnelles. Une analyse classique pourrait laisser penser qu’il n’est pas fiable dans son travail ou qu’il n’a pas su gagner la confiance de ses employeurs. Avec l’approche mad skills, on peut pousser l’analyse plus loin et déduire qu’il n’a pas peur des challenges et sait se dépasser. Son profil est donc très intéressant pour des postes créatifs et innovants. Voici quelques autres exemples d’interprétations possibles : une personne jouant de la musique est une personne qui a de la rigueur, une personne faisant des sports extrêmes n’a pas peur de prendre des risques, une personne qui voyage beaucoup n’a pas peur de l’inconnu et sait s’adapter, une personne qui fait une collection d’éléments improbables est une personne qui s’assume et qui sait se lancer des défis, une personne qui fait du bénévolat sait s’engager pour des causes et à des qualités humaines, etc.

 

Attention toutefois, les mad skills ne se suffisent pas à eux-mêmes. Tout ne peut être misé sur une compétence extérieure qu’il sera difficile d’évaluer. On parle aujourd’hui souvent du trio hard skills (compétences techniques), soft skills (compétences humaines) et mad skills qui serait en fait la combinaison gagnante pour trouver le candidat idéal.

Comment reconnaître les mad skills sur un CV ?

Il n’est pas toujours évident de trouver sur un CV les mad skills, ni de savoir les interpréter. Avant toute chose, comme pour tout recrutement, il est indispensable de déterminer les qualités indispensables à avoir pour le poste. A la lecture du CV, après avoir analysé les compétences acquises via l’expérience professionnelle, il sera important de passer quelques temps sur une deuxième lecture, moins traditionnelle. Il s’agit de prendre du recul en essayant de comprendre la personnalité et les aptitudes du candidat, sans être freiné par des aprioris. Attention toutefois, certaines personnes s’inventent des mad skills en parfaite adéquation avec le poste, il sera donc important de creuser le sujet lors de l’entretien !

 

Les mad skills sont particulièrement précieux pour les jeunes chercheurs d’emploi qui n’ont pas acquis encore beaucoup d’expériences professionnelles voire pas du tout. En mettant en avant une activité qui résonne bien avec l’offre de poste, il peut gagner des points et attirer l’attention du recruteur. Mais elles sont aussi utiles pour des personnes plus avancées dans leur carrière, pour postuler à des offres qui ne correspondent pas exactement à leur parcours. Cadre emploi a publié un article listant les mad skills les plus appréciés chez les recruteurs avec des exemples concrets d’interprétation. Chez les 25-35 ans par exemple, il s’agirait plutôt des sports collectifs qui prouverait que le candidat sait travailler en équipe, se remettre en question et rebondir en cas d’échec.

 

Les RH ont aussi la possibilité de déterminer les mad skills d’un candidat en sortant du cadre du CV et de l’entretien classique. Certaines entreprises organisent par exemple des hackathons, des escapes games, ou toutes autres mises en action très pratiques permettant au candidat d’exprimer toutes ses qualités.

 

Attention, en recrutant des talents en misant en partie sur des mad skills, l’entreprise sera peut-être amenée à accepter de revoir le poste ou les conditions de travail du nouveau collaborateur. En effet qui dit profil atypique, dit souvent façon de faire ou besoins différents. Il pourra par exemple demander à aménager ses horaires, à travailler dans des espaces autres que celui de l’entreprise, etc. Il poussera très certainement l’entreprise dans ses retranchements, ce qui peut aussi être très bénéfique !

Derniers articles