Recrutement

Les profils zèbres : qui sont-ils et quels avantages à les recruter ?

le 17/11/2021 Temps de lecture 4 minutes Océane Camart

Aujourd’hui nous allons vous parler de zèbres… Et oui, il s’agit bien d’un sujet RH ! Les zèbres, appelés aussi hauts potentiels intellectuels (HPI) ou surdoués, sont des profils bien particuliers. Ils représentent 2% de la population et vous avez de forte chance d’en croiser dans le cadre du travail ! Leur recrutement peut faire peur, pourtant il y a de réels avantages à collaborer avec eux. Qui sont les profils zèbres ? Pourquoi les recruter ? Petit aperçu de ce profil pas comme les autres !

Zèbres

Qui sont les profils zèbres ? Comment les reconnaître ?

Les aprioris ont la peau dure lorsque l’on parle de haut potentiel intellectuel. Pourtant, nous sommes loin des clichés de la personne arrogante, portant de grandes lunettes et asociale. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle Jeanne Siaud-Facchin, auteure de nombreux ouvrages sur la douance (autre terme utilisé pour parler de surdoués) a choisi d’utiliser le terme “zèbre”. “Pour se dégager des représentations pesantes”, comme elle l’indique dans son ouvrage Trop intelligent pour être heureux ?.

Sur son blog Suivez le Zèbre, Mélanie Poinas donne une définition de ce qu’est la douance. Concrètement (et très synthétiquement, vous nous excuserez), être un haut potentiel, c’est avoir un cerveau qui fonctionne différemment : il analyse en arborescence avec une idée qui en entraîne une autre puis une autre et ainsi de suite. Les informations circulent plus rapidement, et certaines zones du cerveau ne s’activent pas de la même façon qu’un profil classique.

Mais il est essentiel de souligner, qu’en plus du grand potentiel intellectuel, le zèbre est quelqu’un de très émotif et de très sensible.

Vous avez très peu de chance de voir un CV indiquant de manière directe que le candidat est un haut potentiel. Par pudeur, peur de l’interprétation… Certaines personnes n’ont tout simplement pas encore mis le doigt sur cette particularité chez eux. Les raisons sont nombreuses pour ce type de profil ne de pas le crier haut et fort. Il y a pourtant des indices qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille. Un profil zèbre a souvent un parcours atypique, avec des expériences dans des domaines variés et des expériences courtes. Ils aiment sortir de leur zone de confort et apprendre en permanence.

Pourquoi ne pas avoir peur de recruter un profil zèbre ?

Dans les nombreux articles consacrés au profil zèbre au travail, il apparaît clairement que ce type de candidat fait peur. Il rentre rarement dans des cases, il semble ne pas rester longtemps chez son employeur, ses attentes sur le cadre de travail peuvent paraître exigeantes…

Pourtant le profil zèbre est un véritable atout pour une entreprise !

A titre d’exemples, le profil zèbre est :

  • Très créatif.
  • Doté d’une grande capacité à apprendre de nouvelles choses, comprend très vite : il est donc très rapidement efficace à un poste et monte facilement en compétences.
  • Très observateur, pense à beaucoup de choses et à des éléments que tout le monde ne perçoit pas tout de suite.
  • Très rigoureux, il organise très bien les idées et a une grande capacité d’analyse.
  • Très sensible, empathique et pédagogue.
  • Engagé et motivé par les valeurs de l’entreprise.

A des postes qui leur correspondent, les profils zèbres font des merveilles !

Quel environnement de travail pour les zèbres ?

Toujours dans l’ouvrage Trop intelligent pour être heureux ?, l’auteure écrit “Je continuerais à dire et à répéter que “ces drôle de zèbres” ont besoin de toute notre attention pour vivre en harmonie dans ce monde exigeant”. En effet, de par ses particularités de fonctionnement, un profil zèbre aura besoin d’un environnement de travail adapté pour être heureux et exploiter tout son potentiel.

Voici les points importants à prendre en compte :

  • Leur sensibilité : l’environnement doit être bienveillant, un management de confiance, à l’écoute des besoins de progression et de reconnaissance.
  • L’intensité de leur travail : le cadre de travail doit être flexible (horaires libres, télétravail, etc). Le travail chez le zèbre est intense, il peut en abattre une quantité impressionnante en très peu de temps, ce qui nécessite forcément de se reposer et de recharger les batteries. En respectant son rythme on évite la grande fatigue, la démotivation et les burn-out.
  • Leur besoin d’évoluer dans une entreprise qui a des valeurs et dans un travail qui a du sens. Les zèbres ont une perception très fine des choses, ils ne pourront pas s’épanouir dans une entreprise qui ne respecte pas ce qu’elle dit, où l’injustice règne, etc.
  • Leur besoin d’évolution, d’innovation. Ils ne doivent pas être enfermés dans des postes avec des tâches répétitives. Les zèbres découvrent et apprennent vite et se lassent aussi rapidement.
  • Leur interprétation des choses. Les HPI analysent tout et chaque mot a une définition bien précise. Attention donc aux termes utilisés en management ou pour présenter une mission.

 

Pour en savoir plus nous vous invitons à consulter les excellents ouvrages et blogs sur le sujet (exemples : Le Bazar du zèbre à pois, https://www.rayuresetratures.fr/ et https://suivezlezebre.com/ ).

 

Articles en liens :

Derniers articles