Management

Explorer les espaces de travail alternatifs – les tiers lieux

le 20/01/2020 Temps de lecture 4 minutes Mélanie Prévost

Connaissez-vous les tiers-lieux ? Vous avez très certainement déjà entendu parler ou fréquenté ces nouveaux espaces qui se développent aux quatre coins de la France. Ces espaces sont perçus par beaucoup comme la solution aux nouveaux besoins des collaborateurs dans un monde du travail en pleine mutation. Que sont les tiers-lieux ? Pourquoi cette nouvelle tendance est apparue ? Pourquoi les entreprises devraient-elles les adopter ? On vous explique tout !

Que sont les tiers-lieux ?

Le concept des tiers-lieux a été défini à la fin des années 80 par Ray Oldenburg, universitaire américain. Par définition, les tiers-lieux représentent tous les espaces publics ou privés où l’on peut travailler, qui ne se situent ni à la maison (dans ce cas on parle de télétravail), ni dans l’entreprise. Ils sont aussi appelés “espaces de travail partagés et collaboratifs”. Les murs de l’entreprise disparaissent au profit de nouveaux espaces plus agréables et fonctionnels. On décloisonne pour ouvrir de nouvelles perspectives au travail !

Les collaborateurs peuvent travailler à distance tout en gardant le confort qu’ils pourraient avoir dans un bureau classique dans leur entreprise. Les espaces de co-working, de co-meeting, les bureaux mutualisés, les espaces hybrides, ou les fablab (laboratoires de fabrication) sont par exemple des tiers-lieux.

 

Ces espaces et ces nouveaux modes de travail ont pu se développer grâce aux nouvelles technologies : système de téléconférence, outils digitaux partagés, connexion internet de bonne qualité accessible dans la majorité des lieux, etc. En France, le nombre de lieux remplaçant les espaces traditionnels de travail a été multiplié par 6 en 3 ans. On en compte aujourd’hui plus de 1800 selon un rapport remis à Julien Denormandie, secrétaire d’État pour la cohésion des territoires. Et le phénomène se développe très rapidement ! Ces espaces restent encore aujourd’hui en majorité concentrés dans les grosses métropoles mais commencent déjà à se développer dans des villes plus petites et même en campagne.

Pourquoi ces nouveaux espaces de travail ?

La volonté de créer des espaces de travail plus adaptés est aujourd’hui bien présente dans l’esprit des Français ! Dès les années 1960 on cherche à trouver une alternative aux espaces cloisonnés de l’entreprise pour améliorer le bien-être des collaborateurs et leur productivité. L’open-space est l’une des premières grandes révolutions dans le domaine. Aujourd’hui 20% des Français travaillent dans ce type d’espace. Pourtant, le concept est largement remis en question. Une étude de Bospar PR révèle que 76% des collaborateurs souffrent de cet agencement (bruit, manque d’intimité, proximité, etc.). Aujourd’hui, la majorité des travailleurs souhaitent revoir leur mode de travail (chez les jeunes, plus de 90% rejettent le bureau classique selon la Coopérative des tiers-lieux !). Il est donc important pour l’ensemble des entreprises de faire preuve d’imagination et de proposer des lieux bien plus adaptés, plus axés sur le bien-être des collaborateurs, sans oublier de répondre aux problématiques écologiques qui se posent à nous aujourd’hui.

Les tiers-lieux : un enjeu de bien-être et de productivité

Les avantages des tiers-lieux sont multiples. Chaque entreprise peut, en collaboration avec ses collaborateurs, faire naître de nouveaux concepts. Rien n’est figé dans les tiers-lieux et c’est ce qui fait sa force !

La notion de communauté

L’un des avantages le plus net des tiers-lieux est le développement des interactions sociales. La communauté est au centre des tiers-lieux. En travaillant dans ce type d’espace, un collaborateur est en contact avec des nombreuses personnes et de nouveaux univers qu’il n’aurait jamais côtoyé au sein de son entreprise. Il s’ouvre à des nouveaux horizons, à la créativité et à de nouvelles collaborations. Dans les tiers-lieux, tous types d’univers se croisent : du patron de start-up et de PME/TPE, des micro-entrepreneurs, des salariés travaillant à distance, des freelances, etc. Au-delà des avantages évidents de développer son réseau professionnel, c’est bien l’idée de travailler et de construire ensemble qui prend tout son sens !

La localisation

Le nombre de télétravailleurs est aujourd’hui en augmentation constante. Les avantages du télétravail ne sont plus à prouver : meilleur équilibre vie personnelle/vie professionnelle, gain de temps dans les transports, moins de fatigue et donc moins de problèmes de santé, plus de souplesse pour la vie de famille, plus de facilités pour les entreprises de recruter, moins de dépenses pour l’entreprise, la protection de l’environnement, etc. D’après une étude de Regus appelée Why place still matters in the digital age : Third place working in easy reach of home, ce sont 100 millions d’heures de déplacement qui seront économisées d’ici 2030 et l’équivalent de 7 millions de tonnes de CO2 évitées grâce au télétravail ! Mais trouve-t-on toujours le confort d’un vrai espace de travail chez soi ? Un bon bureau, une bonne connexion internet, un espace suffisant, du calme ? Les tiers-lieux répondent à cette problématique. Les avantages n’en seront que davantage plus importants !

La productivité

Le bien-être d’un collaborateur passe par de nombreux critères comme la santé, l’écoute de son entreprise, la confiance, le lieu de travail. Un collaborateur moins fatigué par les transports, travaillant dans les conditions où il se sent le mieux, sera plus productif. De plus, selon une étude de Gartner, les entreprises qui laissent la possibilité à leurs collaborateurs de choisir leur lieu de travail verront la fidélité de leurs employés augmentée de plus de 10% ! Fini donc les turn-over et la perte de compétences en interne !

 

Et on ne s’arrête pas là ! Toujours d’après l’étude commandé par Régus, 123 milliards d’euros de retombées économiques sont à prévoir d’ici 2030 grâce à ces nouveaux espaces rien que pour la France !

Derniers articles