L’arrivée de nouvelles technologies entraîne une véritable révolution dans la gestion des processus de recrutement et le management des équipes. Les services des Ressources Humaines ont un rôle central dans la digitalisation des entreprises : ils doivent mettre le numérique au service de leurs missions et répondre aux attentes des nouvelles tendances tout en gardant l’humain au centre des préoccupations. Quels sont les enjeux des ressources humaines à l’ère du digital ? Pourquoi leur rôle est-il central ? Comment embarquer les équipes ?

Transition numérique : l’avis des professionnels

Une grande majorité des professionnels des Ressources Humaines s’accordent à dire que la transition numérique est devenue incontournable et que l’humain doit rester au centre de chaque initiative. A l’occasion du Prix du DRH numérique 2017, de nombreux experts de la profession ont donné leur point de vue sur la question de la transformation digitale.

Pour Jérôme Barré, directeur exécutif du groupe Orange, la transformation des entreprises « est une expérience à la fois digitale et humaine ». Le digital représente une formidable occasion de repenser l’expérience salarié, de même que l’organisation globale de l’entreprise et des espaces de travail.

D’après Pierre-Marie Argouarc’h, président du jury et DRH du groupe FDJ, la fonction RH doit être au cœur de la transition numérique, sous peine de disparaître. « Si le DRH n’est pas digital aujourd’hui, que sera-t-il à l’avenir ? », interroge-t-il.

Alors que l’intelligence artificielle et le Big Data bouleversent en profondeur nos usages professionnels et personnels, les entreprises doivent prendre les devants pour adapter leur fonctionnement. Pour Stéphanie Villejoubert, DRH de la société Retis, la transformation digitale est partie d’une prise de conscience collective et n’implique pas que le département RH, mais bien l’ensemble des collaborateurs.

Transformation numérique : les enjeux des ressources humaines face à la digitalisation

Apprendre à concilier l’humain et la machine

Le développement de l’intelligence artificielle (chatbots, matching affinitaire, etc) impacte directement l’activité des professionnels RH. Les algorithmes révolutionnent le secteur du recrutement en traitant un volume de données toujours plus important. Les RH peuvent trouver dans ces outils des alliés fidèles pour la bonne réussite de leurs missions. Il faut toutefois noter que la machine ne remplace pas l’humain, elle le complète : l’expérience d’un RH est indispensable dans les relations humaines (écoute, entretiens dirigés, identification des savoir-être d’un futur collaborateur, etc.).

Mieux dénicher les talents grâce au Big Data

La technologie permet, notamment grâce au Big Data, d’affiner les recherches grâce à des critères précis, afin de faire coïncider l’offre et la demande. A plus grand échelle, l’utilisation du Big Data permet également aux RH de gagner en réactivité grâce à une approche prédictive : déceler les meilleurs profils, fidéliser, anticiper un besoin en formation, optimiser une campagne de recrutement ou encore prédire le départ d’un collaborateur, etc. Des outils précieux pour face aussi à des tendances comme celles des “slasheurs”.

Développer les champs de compétences

Il est important de donner la possibilité aux collaborateurs de suivre le mouvement de cette révolution digitale. Si les professionnels RH doivent intégrer les outils numériques à leur pratique quotidienne, tous les secteurs de l’entreprise sont également concernés.

Il appartient donc au pôle RH de tout mettre en œuvre pour élargir les champs de compétences des collaborateurs, en développant notamment des formations aux nouveaux outils digitaux.

Séduire les Millennials

On les appelle digital natives, génération Y ou encore Millennials : ces personnes nées entre 1980 et 2000 environ représenteront plus d’un tiers de la population active en 2020. Cette génération possède des attentes bien particulières : en quête forte de valeurs et de sens dans le travail, c’est aussi une génération de « zappeurs » qui ne craint pas le changement. Les entreprises devront donc repenser leur approche pour attirer et retenir ces nouveaux talents.

Marque employeur et fidélisation

L’enjeu, après avoir recruté les meilleurs talents, est de les fidéliser. Cela se traduit par le retour du concept de marque employeur : les entreprises doivent montrer des engagements concrets en cohérence avec leur image. Les outils digitaux, notamment les réseaux sociaux, rendent capitale la notion d‘e-réputation. Une entreprise, quelle que soit sa taille, ne peut plus se permettre de choyer ses clients en délaissant le bien-être de ses équipes : l’enjeu est de les fidéliser à travers de nouvelles méthodes de management, une cohésion d’équipe forte autour de valeurs communes et une réelle prise d’initiative pour améliorer le bien-être au travail.

La place centrale des RH dans la transformation numérique

La transformation digitale est devenue l’étape incontournable pour les entreprises face aux nouveaux enjeux du numérique : si les grands groupes opèrent déjà cette transition, le changement peut être plus difficile pour les TPE et PME. Le plus grand défi étant d’amener les collaborateurs de l’entreprise dans ce sens.

Cette révolution digitale fait face à un obstacle de taille : engager ses équipes à intégrer ces nouveaux usages. La résistance au changement représente l’un des plus grands défis liés à la digitalisation. La solution : mettre en place des initiatives qui placent les collaborateurs au cœur de cette transition en les poussant à devenir acteurs du changement.

Face à ces problématiques d’adaptation, est apparu le métier de Chief Digital Officer. Son rôle est de prendre en charge tous les aspects de la transition digitale d’une entreprise. Il dispose d’une vision globale pour évaluer la maturité numérique de celle-ci et doit faire en sorte que le digital prenne place au sein de la culture de l’entreprise.

Le processus de transition sera différent selon la taille de la structure et la vision existante au sein de l’entreprise. Néanmoins, quelques initiatives ne pourront qu’être salutaires pour aider vos collaborateurs à accueillir le changement plus sereinement. L’entreprise peut par exemple les sensibiliser aux pratiques numériques à travers des conférences, des formations, ou encore des ateliers participatifs, afin de répondre à toutes leurs questions et leurs inquiétudes. La mise en place d’outils numériques (MOOC, serious games…) peut aussi représenter l’occasion de se former tout en intégrant de nouvelles habitudes.

Il est important de garder à l’esprit que la transformation digitale est avant tout une question de management. L’adaptation des équipes est essentielle pour assurer la réussite de cette transition !