Pour booster leur performance, 58.4 % des entreprises françaises ont adopté en 2016, une gestion des talents : le « talentship ». C’est un phénomène assez nouveau, apparu au début des années 2000. Le talent est différent de la compétence. C’est une aptitude innée, naturelle et très facile à mobiliser. Les DRH ont compris qu’il s’agissait d’un facteur clé de succès pour l’entreprise et d’un levier important pour mobiliser les collaborateurs. Ces « hauts potentiels » sont les personnes clés sur lesquels il est primordial d’investir. La question est de savoir comment gérer les talents et les fidéliser ?

Qu’est-ce que le talent ?

Les personnes talentueuses font très facilement une chose que les autres peinent à faire. D’une part, le talent ne peut apparaître que si la personne a l’opportunité de le laisser s’exprimer dans sa fonction et d’autre part, si son contexte de travail est favorable. Cela peut être aussi un talent pour une compétence rare. Par exemple, un dirigeant par son implication, son charisme, sa vision conduit son équipe au succès mais un technicien habile le fait aussi. Le dénominateur commun ? Son départ ou un contexte inadapté fragilisent l’organisation dans laquelle il évolue.

Le talent a besoin d’un environnement qui lui offre liberté et stimulation tout en lui épargnant les stimuli négatifs venant de l’extérieur. C’est dans ce cadre qu’il pourra exprimer toute sa force.

chiffres sur les talents