Formation

MOOC, COOC, SPOC : comment les différencier ?

le 03/04/2020 Temps de lecture 4 minutes Mélanie Prévost

La révolution digitale offre bien des possibilités aux entreprises et notamment dans le domaine de la formation ! Pour prendre le virage du digital learning il est important que les RH différencient bien les nouveaux outils qui s’offrent à elles. Que sont les MOOC, COOC et SPOC ? Comment les utiliser dans son entreprise ? On vous explique tout !

Le point sur les nouveaux outils digitaux de formation

 

Nous sommes au quotidien connecté à des outils digitaux, eux-mêmes en perpétuelle évolution. Notre façon d’apprendre a elle aussi beaucoup évolué : nous avons aujourd’hui accès à une multitude d’informations et de connaissances en quelques clics et de n’importe où.

 

En entreprise, les formations classiques impliquent généralement des dépenses importantes (transport des collaborateurs, paiement du centre de formation, défraiements, etc.) et surtout manquent de praticité (horaires compliqués, obligation de s’absenter sur une longue période, etc.). Elles sont progressivement remplacées par des alternatives connectées, plus économiques et adaptées, accessibles par tous et partout : c’est ce qu’on appelle le digital learning ou mobile learning. Les organismes de formation ont joué le jeu de la digitalisation et proposent pour la plupart des cours en ligne. Mais cela ne s’arrête pas là : de nombreux outils aux noms assez compliqués (MOOC, COOC, SPOC, etc.) ont aussi fleuri. Place aux définitions !

 

MOOC (Massive Online Open Course) : formation en ligne en libre accès se déroulant sur plusieurs sessions de différents types (contenus pédagogiques, vidéos, contrôles de connaissances, questionnaires, etc.) et menant à l’obtention d’une certification. L’idée est simple : on partage ses connaissances à une communauté, qui s’entraide et se soutient. Les MOOC sont très utilisés par les universités, mais sont aussi très utiles aux entreprises pour former leurs équipes. Il en existe des millions aujourd’hui qui concernent tous les domaines. Attention, même si les MOOC étaient initialement gratuits, on en trouve désormais des payants. En savoir plus sur le MOOC : https://elandestalents.apicil.com/formation/mooc-nouvel-outil-formation-professionnelle-salaries/ .

 

COOC (Corporate Online Open Course) : cours en ligne également, mais à la différence d’un MOOC, il est interne à une entreprise et est créé par des établissements d’enseignement. Il permet de transmettre des connaissances et compétences à ses collaborateurs (ou futurs collaborateurs), mais aussi à ses clients et prestataires. Pour une entreprise, cet outil est très intéressant : il permet de former sur des compétences très précises.

 

SPOC (Small Private Online Courses) : cours en ligne, mais réservé à un nombre de personnes limité. Les SPOC répondent également très bien aux besoins des entreprises pour former à des compétences très spécifiques.

 

Vous entendrez aussi certainement parler du format SCORM (Sharable Content Object Reference Model). Ce dernier rassemble en fait plusieurs standards utilisés pour les formations en ligne qui permettent, grâce à un échange technique, d’améliorer les outils, notamment en termes d’accessibilité.

Comment mettre en place ces outils digitaux et transformer son organisation grâce à la formation ?

 

Toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, peuvent bénéficier de cette avancée digitale.

Pour mettre en place cette digitalisation et créer ses propres MOOC, COOP et SPOC, voici quelques bonnes pratiques qu’elles doivent respecter :

  • Bien s’entourer
    Pour créer ses outils, l’entreprise devra à la fois s’entourer de compétences pédagogiques mais aussi de compétences techniques. Il lui faudra également quelqu’un pour faire vivre l’outil (mise à jour et évolution) et animer la communauté. Si l’entreprise ne trouve pas ces compétences en interne, elle pourra faire appel à des entreprises extérieures spécialisées.
  • Comprendre les besoins
    En utilisant les outils digitaux, on permet à la personne qui suit la formation d’être son propre capitaine : on ne lui impose plus un cadre strict, elle peut la suivre à son rythme et ainsi apprendre plus facilement. Pour lui donner toutes ses chances, l’outil devra être pensé en priorité pour elle, en fonction de ses besoins, attentes et possibilités.
  • Motiver et booster

La formation peut être perçue comme quelque chose de lourd pour celui qui la suit. Heureusement, la chose peut vite devenir ludique et interactive, parfois même collaborative. Pour cela une entreprise peut par exemple faire appel à la gamification : mise en place de médailles virtuelles à chaque étape de la formation, récompenses réelles (cadeaux, voyages, diplôme…).

  • Adapter le calendrier et l’espace de travail
    Il faudra donner des créneaux à ses collaborateurs, sur leur temps de travail, pour suivre ces formations et leur mettre à disposition le matériel nécessaire (un bon ordinateur, une bonne connexion, etc.).

 

Les avantages du digital learning sont nombreux, et devront facilement séduire les RH ! En proposant ce type de formation à ses collaborateurs, une entreprise stimule l’intelligence collective, développe les savoir-faire, fidélise ses collaborateurs boostés par l’apprentissage et permet même de détecter des talents. Les outils évoluent en permanence, les RH doivent rester en veille pour ne pas se perdre et rester au fait des nouveaux outils, toujours mieux pensés ! Attention ils ne valent pas autant qu’une formation classique sur un CV mais si les outils continuent à se développer cela devrait être rapidement le cas.

Derniers articles